Ce que m’ont appris 150 Digital Nomads en traversant l’Atlantique

Si j’avais imaginé ça…

En juillet 2016, je pars sac au dos au Mexique pour voyager en Amérique latine et Asie et 11 mois plus tard je reviens en Europe à bord d’une croisière avec 150 Digital Nomads…

Cette année a été complètement folle et elle s’est terminée en beauté, vers un nouveau départ.

D’autres nomades de Medellin m’ont convaincu de m’inscrire lors d’une soirée à Medellin. Après deux bières, vendu. J’étais une cible facile.

Nomad Cruise est une croisière pour Digital Nomads. Commencé en 2015, ça cartonne.

150 Digital Nomads, de tout horizon et aux activités différentes. Mais quelque chose en commun, l’envie de voir le monde, de travailler différemment.

Il y avait des entrepreneurs, des écrivains, des freelance, des social entrepreneur, des employés remote, des expérimentés et des débutants…

  1. Les activités des DN sont super diverses
    On croit à tort que les DN sont tous des codeurs ou geek. Sur la croisière, j’ai rencontré conseiller fiscal, coach en séduction, écrivain, photographe, journaliste, trader, tradr de criptocurrencies, prof en ligne, designer, assistant virtuel, ingénieur en énergie verte, …
    Avec un peu de créativité et d’expérience, on peu faire marcher le mode de vie !
  2. Ceux qui ont le plus de succès sont aussi les plus généreux
    Des entrepreneurs à grands succès ont présentés ce qu’ils font, comment ils le font et ont proposé d’aider les autres. Transparents, ils répondaient à toutes les questions. J’ai eu l’impression que ceux qui ont eut le plus de succès étaient les plus généreux alors que les plus peureux de donner des idées ont moins de succès. #abondance
  3. Le plus important est ce qui se passe après/entre les présentations et ateliers
    Les présentations étaient intéressantes ou inspirantes. Mais les moments les plus importants étaient ceux à côté. Le moment où on partage quelque chose et on commence  vraiment connecter. Ou alors ou on donne une idée ou une recommandation de livre à un autre. Le moment où on se lâche et on s’amuse ensemble. C’est impressionnant comme on peut connecter en 15 jours quand on est généreux et se montre.
  4. On peut créer de superbes opportunités
    On a créé deux projets avec une poignée de personnes.
    A. Un groupe d’échange de compétences (exemple, un codeur échange une heure de code contre une heure de design par un autre)
    B. Un mastermind qu’on a mis en place avec 4 autres entrepreneurs. On s’appelle 1x par semaine durant 90mn les lundi pour s’entraider et se suivre.
  5. Un groupe de personnes avec les mêmes intérêts, c’est tout ce qu’il faut
    Le créateur de Nomad Cruise, Johannes Voelkner a eu une idée de génie. Blogueur, en 2015 il propose à des membres de son groupe facebook de Digital Nomads qui serait prêt à le rejoindre pour une traversée de l’atlantique au bord d’une croisière. Aujourd’hui, une entreprise est née de cette idée, et plus de 450 nomades font partie de la communauté Nomad Cruise. Une communauté, de la créativité et essayer quelque chose, c’est tout ce qu’il faut !
  6. Les créatifs et ceux qu sortent des sentiers battus ont les histoires les plus intéressantes
    Ceux qui m’ont le plus impressionnés sont tous les créatifs. Ils ont eu une idée, comme Johannes, et ont créé quelque chose en partant de rien. Comme Heather qui a créé une école en ligne car elle devait restée à la maison pour traiter sa « Lime disease ». Ou Andres qui a près de 50’000 personnes qui le suivent sur instagram. Il a commencé dans les rues à Panama, en proposant des challenges aux passants et les envoyant vers son hashtag pour retrouver la photo d’eux. Il a pitché un opérateur téléphonique de le sponsoriser pendant qu’il parcours le Panama a vélo et trouve qu’il y a du réseau partout.
  7. Il faut leverage au maximum
    Je n’ai pas de bonne traduction pour leverage. Tout utiliser au maximum, ses contacts, idées, compétences… Chaque présentateur s’est filmé et a réutilisé la vidéo pour autre chose. Puis a demandé aux autres de partager s’ils ont aimé.
  8. Une communauté de personnes qui partagent les mêmes idées
    J’ai découvert Tim Ferriss en 2011. Dans mes amis, seule am sœur le connaît car je lui ai offert son livre. Sur la croisière, 95% des participants le connaissaient et avaient lu son livre. Une bonne partie de personnes suivaient d’autres auteurs que je suis, et pas seulement des autres business. Des blogueurs, youtubeurs ou écrivains sur des thèmes comme les finances, le stoïcisme, la vulnérabilité, la séduction, le sport, la paleo-nutition, le jeûne intermittent…
    J’ai découvert une communauté qui partage énormément d’idée avec moi. Comme quoi le business fait partie d’un Lifestyle et d’un développement personnel plus large.
  9. On connecte super vite dans ce genre d’environnement
    Avec une communauté pareille, qui nous ressemble, on connecte a une vitesse incroyable. J’ai partagé des histoires super personnelles et me suis fait des amis qui me connaissent super bien aujourd’hui. C’est très intense.
  10. On connecte plus profondément qu’avec une poignée
    Impossible d’être pote avec tout le monde. On est vite amené à traîner avec les mes personnes. Mieux vaut se rapprocher énormément avec une poignée et partager des choses incroyables qu’essayer d’être pote à un niveau superficiel avec tout le monde.

Je vais en refaire une, et j’espère t’y voir !

Laissez un commentaire